le Cross-country c'est quoi ?

Par popi

Le cross-country reste le support idéal à une préparation hivernale aussi bien pour le coureur de demi-fond (du 800m au 5000m) que pour le coureur sur route (10km, semi, marathon).

La saison de cross-country devrait normalement prendre place au cours des mois d’hiver, après la clôture de la saison d’athlétisme.
A une période où les épreuves sont rares, le cross-country permet  de travailler l'ensemble de ses qualités physiques en gardant le contact avec la compétition.
En cross country, le coureur se trouve confronté à des conditions météorologiques souvent rudes (vent, pluie, froid, parfois neige) mais aussi à des parcours présentant de nombreuses difficultés brutes(buttes, côtes, boue, sols instables,...). La notion de chronomètre n’existe pas ou peu. dès lors qu'il s'agit d'une lutte avec les éléments naturels. Le coureur doit faire preuve d’une grande force de caractère, de volonté et d'abnégation pour surmonter tous les obstacles.
Et l'athlète, confronté à ces paramètres souverains, renforce ses qualités physiques et mentales.

Définition du parcours de cross adulte.
Régles générales


Parcours en boucle de 1 750m à 2 000m.
Si nécessaire, une petite boucle est ajoutée afin d'ajuster le parcours aux
différentes distances requises. Celle-ci est alors parcourue au début de la
compétition. Il est recommandé que chaque longue boucle comporte une montée de 10m minimum.


Les éléments naturels existants doivent être utilisés en excluant les obstacles très hauts, les fossés profonds, toutes montées ou descentes dangereuses, les sous-bois épais et d'une manière générale, tout obstacle qui constitue une plus grande difficulté que celles du but normal de l'épreuve.


Dans les courses où il y aura un grand nombre d'athlètes concourant, les passages étroits ou autres obstacles susceptibles de lesvgêner dans leur progression seront évités au cours des premiers 1500m.


La traversée de routes ou de tout autre revêtement macadamisé est proscrite ou au moins réduite au minimum. 
 

A l'exception du départ et de l'arrivée, le parcours, de cinq mètres de largeur y compris dans les zones d'obstacle, ne comprend pas d'autres longues lignes droites.


Le parcours doit être clairement balisé par un ruban sur ses deux côtés et tracé en terrain découvert ou boisé, si possible champêtre, recouvert d'herbe et d'obstacles naturels.

à suivre .....